Les amis d'Adamo

Groupe d'admirateurs de Salvatore Adamo
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partager | 
 

 À Kaboul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille

avatar

Nombre de messages : 959
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: À Kaboul   Jeu 10 Mai 2012 - 9:50


C’est un royaume de gravats, de décombres

Une ville fantôme où se traînent les ombres

Les hommes en armes ne voient même pas

Les femmes en larmes derrière leur burka

Il y a des enfants pieds nus dans le froid

Qui ont croisé la mort plus d’une fois

Autour d’une épave de char d’assaut

Ils font semblant de jouer aux héros

À Kaboul

Soudain, dans le ciel de Kaboul

Par-dessus la foule

Un cerf-volant

S’élève, avec toutes les couleurs

Des anciens bonheurs

Du temps d’avant

La foule lève les yeux au ciel

Il y a si longtemps qu’elle n’a rien vu de pareil

Est-ce un mirage?

A-t-on vraiment le droit de regarder

Ne vont-ils pas venir nous enchaîner

Comme au Moyen-Âge?

Timidement, une flûte, un tambourin

Se font entendre au bout d’un chemin

La foule hésite, se regarde les mains

Puis elle sourit, et elle se décide enfin

Même les soldats battent le tempo

Tout doucement puis en allegro

Il y a si longtemps qu’ils n’ont plus dansé

Il y a si longtemps qu’ils n’ont plus chanté

Alors les femmes ont montré leur visage

Elles étaient belles comme des madones sages

Elles ont souri, et elles m’ont salué

Moi, l’étranger qui ne faisait que passer

Par Kaboul

C’est pas grand-chose, mais Dieu que c’était beau

Cette pluie de roses qui tombait de si haut

En plein hiver, la lumière de l’été

De tout son or fêtait la liberté

À Kaboul

Tout ça, quand dans le ciel de Kaboul

Par-dessus la foule

Un cerf-volant

S’élève, avec toutes les couleurs

Des anciens bonheurs

Du temps d’avant

C’est un royaume où d’entre les décombres

Un peuple entier s’éveille et sort de l’ombre

Texte inédit, écrit à son retour d’Afghanistan en décembre 2001.C’est un cerf-volant aperçu dans le ciel de Kaboul qui lui a inspiré ce texte.Symbole d’espoir, de liberté aussi, puisque dans ce pays, à une certaine époque, mêmes les cerfs-volants étaient interdits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdadamo.exprimetoi.net
 

À Kaboul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les amis d'Adamo :: Salvatore :: Ses poèmes-
Partager